17353647_972081672922627_287323422658204220_n

 

Avant de parler de la course en détail, quelques mots sur ma journée. Le Ronde van Vlaanderen cyclo arrive dans deux week ends et j'ai mis à profit ce dimanche pour faire une longue distance avec deux facteurs primordiaux pour y arriver : une météo clémente et pouvoir rouler en groupe. Je suis pourtant parti en solitaire pour une quarantaine de bornes avant de rejoindre le groupe du Cheval Rouge et pouvoir faire deux bonnes heures dans les roues en m'efforçant de tourner les jambes. Le plus gros de ma journée m'attendait ensuite avec deux heures supplémentaires avant de rejoindre le circuit de La Ferté et participer à la course.

Cinquante cinq bornes avec une grande partie parcourue vent défavorable (et il soufflait pas mal) et mon copain Hervé pour me tenir compagnie - et même si de son propre aveu il a fait du derrière Fernand pendant ces deux heures - mais pouvoir juste échanger deux mots de temps en temps m'a fait beaucoup de bien. J'ai quitté le groupe à Olivet avec une moyenne de 33.5 et j'ai achevé ma partie en solo avec encore 33 de moyenne et 182 kilomètres arrivé sur place.

Le temps de sacrifier au rituel d'avant course, retrait du dossard, changement de vêtements et surtout prise d'une collation plutôt bienvenue puis de refaire quelques minutes de vélo et c'est parti pour le dernier morceau de la journée.

Le circuit de La Ferté ne comporte pas de difficulté sauf un léger faux plat dans la partie boisée située après l'arrivée. Le vent soufflant plus fort au fil de la journée est malheureusement de face sur cette partie du circuit et ne permettra pas de faire la sélection. Un homme va faire un beau numéro en solo, Jeff le vainqueur de la semaine précédente à Cormainville qui va caracoler en tête quasiment trente bornes. Derrière je m'efforce de suivre les différents mouvements et reste placé dans les premières positions avec des jambes finalement pas trop mauvaises.

A un tour et demi de l'arrivée, un groupe de contre va se former en plusieurs vagues dans le faux plat dont je parlais et qui faisait finalement mal aux pattes au fil des tours. Nous nous retrouvons douze coureurs en contre derrière l'homme de tête.

A l'entrée de La Ferté nous allons rejoindre le peloton des D2 pourtant partis deux minutes trente avant nous, ce qui va créer un peu de confusion car ces derniers ont disputé une prime au moment du passage sur la ligne ce qui a perturbé les officiels qui ont pensé que nous avions bénéficié de leur aide pour rejoindre l'échappé (et ce même s'il n'en a rien été puisque l'entente était très bonne entre nous ce qui n'est jamais gagné avec douze mecs).

Juste après la ligne nous nous regroupons à treize pour entamer le dernier tour. Pas d'attaques ni dans le faux plat ni dans la longue ligne droite ramenant vers l'arrivée. Il aurait été suicidaire de partir d'aussi loin. C'est dans les derniers kilomètres que des attaques vont survenir. Je décide de laisser faire car avec quasiment 250 bornes au compteur je sens que les cuisses commencent à tirer. A la flamme rouge le groupe est très étiré et le sprint va se lancer de très loin avec trois gars ayant pris quelques longueurs d'avance. Je choisis d'attendre le dernier moment pour sprinter mais il est trop tard pour espérer les remonter et je prends au final la 5ème place.

C'est évidemment une très bonne journée sur laquelle j'ai pû tout travailler, le foncier, un peu d'intensité, un effort prolongé seul puis de nouveau de l'intensité ce qui j'espère me sera bénéfique sur la longueur du Ronde. Je termine donc avec 249 kilomètres et 7 heures et 10 minutes de vélo.