Un moment que je n'ai pas donné de nouvelles. Le sale mois de novembre est passé et après un peu de vacances et d'entretien il est temps de reprendre le chemin de l'entrainement.

La transition entre l'automne et l'hiver n'est pas vraiment celle que je préfère mais quand on commence à basculer vers une nouvelle année c'est aussi synonyme de reprise. Et qui dit reprise dit objectifs pour la saison à venir.

Tant que mes bons copains sont actifs je le reste aussi et nous nous sommes donc déjà concertés pour élaborer les grandes lignes de notre programme pour 2018.

A titre personnel et même si j'adore le parcours, je n'aspire pas pour le moment à participer au Tour des Flandres. Comme j'ai déjà pû le dire, il y a désormais trop de participants en mode cyclotouriste et cela devient problématique pour celui qui veut participer dans de bonnes conditions. J'y reviendrai à coup sûr mais pas l'an prochain.

Il fallait donc trouver une épreuve de substitution dans ces parages et nous allons certainement tenter Gand Wevelgem. Le parcours comporte de par sa situation plus à l'ouest de la Flandre bien moins de monts et de pavés mais il y a malgré tout de quoi se régaler. Le célèbre Kemmel est en effet escaladé et la fin du parcours présente la particularité d'emprunter plusieurs chemins non asphaltés. Tout ce que nous aimons. Les détails ne sont pas encore connus mais j'en parlerai très bientôt.

Nous allons enchainer quinze jours après avec Paris Roubaix Challenge. Entre le Ronde et Roubaix je ne peux pas donner ma préférence mais cette dernière est bien moins fréquentée que sa cousine flamande et le fait de pouvoir effectuer le parcours dans de bonnes conditions fait que la question ne se pose pas au moment de cliquer sur le bouton "validation" lors de l'inscription.

Si tout va bien, le week end suivant devrait nous conduire en Bretagne pour le Tro Bro Léon. Là encore les détails ne sont pas connus mais c'est plutôt bien engagé.

J'avais dit que je n'y viendrai jamais mais un peu de persuasion de la part de mes copains et surtout le fait que je me projette encore sur quelques années avec l'envie de participer aux 5 monuments (à ce jour il m'en manque deux) m'ont fait franchir le pas de l'inscription à Liège Bastogne Liège. Oh je ne ferai pas le grand parcours car je ne m'en sens vraiment pas capable. J'ai participé à deux étapes du Tour dans le Massif Central, à un Milan San Remo et ses 300 kilomètres mais les 270 bornes de Liège me semblent hors de portée de par mes non capacités de grimpeur.

Je serai néanmoins au départ du moyen parcours avec 153 kilomètres et 2700 mètres de dénivelé que je devrais pouvoir passer.

Viendra ensuite la bascule vers l'été et année paire oblige, Paris Roubaix Cyclo. Différent de celui d'avril de par son parcours faisant de légères infidélités à l'original mais aussi par sa distance de 40 kilomètres supérieure, c'est un plaisir tout autant important d'être au départ.

L'année 2018 rimera pour moi avec demi siècle. J'ai donc un projet qui sera cette fois perso pour fêter cette occasion sur mon vélo mais j'aurai bien le temps d'en parler.

Nous aurons peut être l'occasion d'inclure une ou deux randos de moindre importance mais tout aussi sympathiques comme une Nord Charente Classic par exemple mais ce sera déjà un bien beau programme avant l'été.

A la fin du mois d'août nous serons ainsi de nouveau au départ des 24 heures du Mans vélo. Une équipe légèrement différente (mais sans aucun doute tout aussi barrée) selon les impératifs de chacun avec l'apport de Abel et Hervé. Nous aurons en outre un sponsor maillot et avec l'expérience de cette année nous viserons sans doute d'être aussi désorganisés. Pour le reste on verra... Là encore nous aurons l'occasion d'en reparler.

Je clôturerai l'année par un retour au VTT qui me fait vraiment envie depuis cinq ans qu'il prend la poussière. Là encore avec mes dingos nous allons descendre dans le sud pour le Roc d'Azur. Nous ne savons évidemment pas encore sur quelle épreuve mais avec une dizaine de mois devant nous, nous pouvons voir venir.

Voilà pour les nouvelles. Plus actuellement, le groupe du pont de l'Europe a déjà effectué plusieurs sorties avec une moyenne d'une vingtaine de gars. Nous n'avons pas été gâtés par la météo ces deux derniers week ends mais le rendez vous reste d'actualité.

@ bientôt.