20180225_130705

 

Avant de parler de la course, un petit retour en arrière. Je dis souvent que j'ai eu deux époques différentes dans mon parcours cycliste. Une première axée sur la compétition jusqu'à mes 35 ans à peu près et une seconde tournée vers le loisir. J'ai la chance d'avoir créé des amitiés dans ces deux phases. Il ne me reste pas beaucoup de copains encore pratiquants mais quelques uns résistent encore, d'autres ont complètement arrêté et d'autres reviennent.

Hervé fait partie de cette dernière catégorie. Nous avons couru ensemble il y a très longtemps. Trente ans cette année. Il n'a jamais complètement arrêté de rouler mais ne s'y est jamais vraiment remis non plus...jusqu'à l'année dernière. Pourquoi, je le sais mais les raisons restent en petit comité. Le fait est que petit à petit et pour reprendre ses mots, au tout début d'avoir juste remis la pointe des orteils dedans, il y est aujourd'hui replongé jusqu'au cou. Tant mieux pour lui, tant mieux pour moi et tant mieux pour plusieurs autres de nos potes.

Son programme 2018 va être calé sur le mien, nous avons déjà partagé quelques petites sorties galère dans cet hiver pourri mais aussi de nombreux kilomètres en prévision des randos printanières et c'est tout naturellement qu'il a repris une licence individuelle pour m'accompagner sur quelques courses (plutôt comique à vivre quand je sais qu'il ne voulait même pas entendre parler d'être obligé de passer par le rasage des pattes il y a tout juste un an).

Et nous avons donc accroché un dossard sur la même course pour la première fois depuis trois décennies...

La course

Il fait très froid avec des températures tout juste positives mais il souffle surtout un fort vent de nord est avec des rafales à 60 km/heure qui va rendre le retour sur la ligne d'arrivée très difficile. Nous sommes une trentaine de courageux au départ pour cette course d'ouverture dont je suis le tenant du titre pour ces deux dernières éditions.

Avec de grosses sorties à l'entrainement ces dernières semaines et l'hiver plutôt rigoureux que nous avons connu entre pluie de neige, je n'ai absolument pas travaillé ce qui peut être utile sur ce type d'épreuve, à savoir un peu d'intensités. J'ai préféré le travail foncier qui me (et nous) servira sur nos longues distances et c'est donc sans repères que j'ai abordé ce dimanche.

Nous avions convenu avec Hervé de tout faire pour être dans le bon coup ensemble quitte à rouler l'un sur l'autre si la situation l'exigeait. Le plus dur sur ces courses n'est pas forcément de prendre le bon coup mais essentiellement de ne pas le louper. Nous avons donc choisi de nous joindre à tout ce qui pouvait dépasser trois gars.

Après un passage attendu à faible allure sur la longue ligne droite revenant vers Neuville, un gars attaque seul et prend quelques secondes d'avance jusqu'à la fin du second tour où il est rejoint par un autre coureur. Nous gardons les deux fuyards tout proches du peloton et après le passage sur la ligne j'accompagne le coureur avec qui j'avais été échappé l'an dernier et qui me semblait cette année encore avoir de bonnes jambes.

En me retournant je crois voir que le peloton est sur nos talons mais il y a en fait une petite cassure et Hervé relance tout de suite l'allure. Nous nous retrouvons à quatre en compagnie des deux premiers attaquants. Ces deux là ne nous relaient quasiment pas et nous en perdons déjà un en entamant la longue ligne droite vent de face. Le deuxième va céder peu après et nous restons à deux.

Au passage sur la ligne je vois le compte tour afficher 5 et je me dis que nous sommes en route pour une partie de manivelles. Il reste en effet 40 bornes et nous sommes déjà tous les deux depuis près de cinq kilomètres...

 

DSCF0968

Nous allons assez vite prendre une minute d'avance. Nos relais se calent parfaitement bien et nous allons sur cette longue fugue parfaitement les gérer. Tantôt entre 35 et 40 sur la partie avec vent favorable et boisée tantôt beaucoup moins vite pour le retour vers le bourg. Pour ceux qui veulent tout savoir, j'ai passé cette ligne droite avec 53 x 19 et même parfois 53 x 21 entre 24 et 28 km/heure !! Je pense d'ailleurs avoir réalisé la plus faible moyenne de toute ma vie en course avec 32.2 ! Mais c'est si facile de rouler sans arrière pensée quand tu es avec ton pote donc nous avons tout donné.

 

DSCF0975

 

Avec une avance allant grandissante nous avons vite compris qu'il faudrait que les gars du peloton s'emploient pour venir nous chercher. Sur la partie dégagée du circuit nous voyions bien que l'écart ne cessait de grandir bien que nous n'ayons que très peu été renseignés sur les écarts.

 

DSCF0973

 

Les tours défilant ainsi que les minutes, nous nous rapprochions de l'arrivée en réalisant que ce sur quoi nous nous étions projetés sur le ton de la déconne était en train de se réaliser. Arriver tous les deux. Il était convenu que je gagne et je ne peux que remercier Hervé pour son concours et cette bonne balade que nous avons partagée qui ne peut que préfigurer tout ce que nous allons faire en commun cette année mais aussi les suivantes.

C'est donc au bout de 45 bornes d'échappée et avec plus de trois minutes d'avance sur nos poursuivants que je signe le triplé sur cette course d'ouverture. La plus dure des trois mais bien évidemment la plus belle et la plus sympathique.

Voici une vidéo de l'arrivée.

 

 

 

 

Bravo aussi à Charly qui a remporté la course des D1 / D2 de belle manière.

Et une petite stat Strava qui montre que nous n'avons pas trop mal roulé par rapport à la catégorie supérieure :

Notre meilleur tour : 14'35 et celui des D1 : 14'23

Prochains rendez vous dans deux semaines avec les courses de Montrieux et Cormainville.