En pleine préparation pour "mes" classiques, j'ai comme l'année dernière mis à profit le côté proximité / absence de difficulté de la course de La Ferté pour effectuer une dernière longue sortie en y incluant la course.

Je suis parti en solo pour une heure de vélo matinale avant de rejoindre le groupe dans lequel je me suis efforcé de mouliner dans les roues. Comme convenu avec mon copain Aldo qui prépare lui le Tour des Flandres, nous sommes repartis pour deux heures puis rallier La Ferté. Nous avons eu la chance d'être accompagnés par Stef qui sera avec nous le week end prochain sur Gand Wevelgem puis par Abel et son frère qui préparent eux Paris Roubaix. Un bon mix de rouleurs qui nous a permis de passer le temps.

J'en profite pour parler de mon expérience perso dans ma préparation, avec une petite base de sorties de 4 heures puis deux sorties de 5 heures et deux de 6, je pense avoir trouvé définitivement la bonne recette pour arriver en forme sur ces objectifs du printemps. J'avais ce matin les bonnes pattes et au moment où j'ai lu 150 kilomètres sur mon compteur, j'aurais pû penser n'en avoir que 90...

Pour revenir à la course, j'y suis arrivé avec 175 bornes de faites et je n'en attendais rien d'autre que de rallonger la sauce. Avec un peloton de cinquante gars et quasiment pas de vent, il était évident que rien de pourrait se passer.

C'était sans compter sur cette vieille connaissance de Stéphane (le second d'Hervé à Montrieux) qui est parti dès les premiers mètres pour effectuer toute la course devant. Chapeau !

Derrière et malgré certains clubs présents en nombre, comme d'habitude peu d'organsisation, chacun préfèrant rouler deux kilomètres quelques secondes devant le peloton avant de se faire rejoindre. A ce petit jeu c'est toujours celui qui est devant qui est gagnant.

Je suis resté à l'avant sur la moitié de la course, avec un peu de braquet et en accompagnant quelques mouvements puis je me suis sagement remis dans les roues.

Au final, une journée parfaite de 7 heures 15 de vélo pour 234 kilomètres.

 

C'en est donc fini de la préparation. Les cinq semaines à venir vont être très excitantes avec Paris Roubaix, Tro Bro Léon et Liège Bastogne Liège.

Mais pour commencer ce sera Gand Wevelgem samedi prochain disputé sur 215 kilomètres. Le parcours est assez plat dans sa première partie puis comptera onze monts majoritairement placés dans les 70 derniers kilomètres. Certains sont peu pentus avec des pourcentages moyens compris entre 3 et 5 mais le gros morceau sera le Kemmel et ses 23% de pente max précédé par le Baneberg qui est assez court mais présente un max similaire.

Il faudra également emprunter pour finir deux secteurs en chemin. De quoi réellement se faire plaisir.

A très vite pour un compte rendu.

 

P1050101