Malgré un mois de mai sans rando, je n'ai pas délaissé le vélo bien au contraire. Avec deux grosses échéances en juin il a fallu essayer de garder la forme. Tout d'abord pour Paris Roubaix cyclo et son organisation les années paires qui se présente ce week end.

Sur une distance supérieure à celle de Paris Roubaix Challenge, nous allons de nouveau rouler sur nos pavés. Cette édition restera traditionnelle dans sa distance, 210 kilomètres et dans son tracé malgré l'ajout de deux secteurs dès les quinze premieres bornes et ce avant d'aborder Troisville. Il faudra rouler sur 55 kilomètres de pavés avant d'avoir le plaisir de rentrer sur le vélodrome.

Pour cette année nous allons nous retrouver entre vieilles connaissances avec Jérôme et ses six participations, Serge avec trois Roubaix au compteur, Hervé pour sa deuxième tentative mais également un petit nouveau. Oh seulement un petit nouveau dans notre groupe de randonneurs car ce petit gars a déjà eu l'occasion d'accrocher un dossard sur la reine des classiques, mais lui sur la vraie, celle des pros !

Nous allons en effet avoir le plaisir d'avoir Nono, Patrice Esnault parmi nous. Pas mal pour notre petite équipe de compter un vainqueur d'étape sur la Vuelta et sur Paris Nice entre autres pour nous tenir compagnie.

Du côté de l'entrainement, j'ai effectué un gros mois de mai avec 1700 bornes mais j'ai surtout travaillé la distance et l'accumulation des bornes sur plusieurs jours consécutifs. Pour ceux qui suivent j'avais évoqué un petit challenge perso qui arriverait aux beaux jours et après Roubaix je vais à ma manière fêter mon passage dans mes cinquante prochaines années.

Je vais en effet rallier Salou en Catalogne en partant d'Orléans sur cinq jours. C'était un truc qui me trottait dans la tête depuis pas mal de temps de faire une grande distance sur plusieurs jours et c'est le bon moment.

A partir du 22 juin je vais donc tenter ce défi qui est déjà presque ficelé. Un peu plus de 800 bornes en cinq jours avec une assistance et un coucher en dur chaque soir. Voici un aperçu des étapes, la distance étant approximative car je me réserve le droit de rallonger ou éventuellement de raccourcir un peu notamment selon les conditions météo.

Etape 1 de Orléans à Guéret pour 200 kilomètres environ

Etape 2 de Guéret à Brive pour 170 bornes

Etape 3 de Brive à Montauban pour 150 bornes

Etape 4 de la banlieue de Toulouse à Andorre pour 110 kilomètres

Etape 5 de Andorre à Salou pour 200 kilomètres.

Chaque jour devrait être assez dur avec du dénivelé mais mon but est d'arriver sans chercher aucune performance. L'étape 4 devrait être la plus difficile avec son arrivée au sommet d'Andorre après 25 bornes de montée.

On aura le temps d'en reparler très vite. En attendant place à Roubaix !